nomione-viadeo nomione-twitter nomione-linkedin nomione-google-plus nomione-facebook

Actualités

nomione-538
25 janvier 2016

Revue de Presse du 25 Janvier 2016

actu-nomione-89

C’est la saison des études. En ce début d’année 2016, tour d’horizon des prédictions en matière de formation, relation client et secteurs porteurs. Nouvelles technologies, nouveaux comportements consommateurs ou nouvelles lois, voila de quoi aborder la nouvelle année avec toutes les cartes en main. 

 

Formation Professionnelle : Les défis des entreprises en 2016

La loi du 5 mars 2014 a rebattu les cartes de la formation professionnelle, notamment pour les entreprises. Son esprit modifie l’équilibre des forces passées avec une simplification des modes de financement par les entreprises et une plus grande responsabilisation de celles-ci pour la formation de ses salariés. 2016 est une année symbolique avec des dates butoirs essentielles pour les entreprises : entretien professionnel, contribution de 1% aux OPCA et alimentation des comptes personnels de formationLire l’article

 

 

Centres de contacts : dans quelle direction soufflera le vent en 2016 ? 

Pour que les grandes entreprises, moins agiles et réactives, se rapprochent du modèle des sociétés disruptives, Rachel Lane, Director Voice of the Customer Analytics EMEA de Verint, livre six conseils permettant de s'inscrire dans une nouvelle dynamique avec les consommateurs.  En 2016, les opérateurs de télécommunications, les entreprises de service au public et autres établissements financiers vont devoir développer un sens plus aigu de l'écoute, ainsi qu'une véritable capacité à répondre aux indices qu'ils recueillent. En pratique, qu'est-ce que cela signifie ?...Lire l’article

 

 

Menaces terroristes, cyberattaques : le business de la sécurité à la hausse

Numérique, objets connectés, vidéo-surveillance, équipements de protection... les PME et les start-up se sont multipliées sur ce marché de la sécurité en forte hausse. L’Etat veut organiser cette filière éclatée et peu visible. Les produits de protection sont divers. Ils sont fabriqués par des poids lourds français (Thales, Gemalto, Morpho, Ingenico), et surtout par un millier de PME et une flopée de start-up qui se positionnent sur les niches du numérique : objets connectés, systèmes d’identification, traçageLire l’article